Description: situation mortelle provoquée par l’obstruction des voies respiratoires, une électrocution ou un autre facteur.

À SAVOIR

  • Le processus de réanimation cardio-pulmonaire décrit ci-dessous ne remplace pas la formation de secouriste à la réanimation cardio-pulmonaire. Celle-ci est indispensable pour agir avec sécurité et efficacité.
  • Si la suffocation est responsable de difficulté respiratoire, suivez la méthode décrite à suffocation.

QUAND CONSULTER

  • Si vous n’êtes pas seul, faites appeler les secours d’urgence pendant que quelqu’un commence la réanimation cardio-pulmonaire.
  • Si vous êtes seul, appelez, criez AU SECOURS! Si vous savez faire la réanimation cardio-pulmonaire, pratiquez-la pendant 1 minute, puis appelez les secours.
  • Si vous êtes seal et ne savez pas faire la réanimation cardio-pulmonaire, appelez immédiatement les secours; ils vous diront quoi faire.

TRAITEMENT

  1. Tapotez ou secouez doucement votre enfant et appelez-le par son nom pour savoir s’il est conscient.
  2. S’il ne répond pas, mettez-le sur le dos et sur une surface dure. Tournez-le d’un seul bloc, en maintenant l’axe de son dos fixe, en maintenant bien sa tête et sa nuque. Dénudez sa poitrine.
  3. Relevez le menton de votre enfant et basculez sa tête vers l’arrière pour que sa langue ne bouche pas la trachée. Si vous craignez une fracture de la colonne vertébrale, tirez plutôt sa mâchoire vers l’avant sans bouger sa tête ni sa nuque. Ne lui laissez pas la bouche ouverte.
  4. Mettez votre oreille contre sa bouche et surveillez les mouvements de sa poitrine. Prenez 5 secondes pour écouter, regarder et chercher à savoir s’il respire.
  5. S’il ne respire pas, commencez la réanimation ainsi: maintenez sa tête, pincez son nez entre pouce et index pour le boucher et recouvrez sa bouche de votre bouche. Insufflez deux bouffées profondes et lentes. Faites une pause entre les deux.
  6. Si vous ne voyez pas la poitrine de votre enfant se soulever, replacez sa tête et insufflez deux bouffées. Si sa poitrine ne se soulève toujours pas, ses voies respiratoires sont obstruées.
  7. Si la poitrine de votre enfant se soulève, posez deux doigts sur sa pomme d’Adam. Faites-les glisser vers le creux entre la pomme d’Adam et le muscle latéral du cou pour vérifier son pouls, 5 à 10 secondes. Si le pouls n’est pas palpable, essayez les artères fémorales à la racine de la cuisse.
  8. Si le pouls bat, faites une respiration toutes les 5 secondes. Revérifiez le pouls toutes les 12 respirations. Au bout de 1 minute, appelez les secours. Recommencez les respirations et les vérifications du pouls.
  9. Si le pouls ne bat pas, commencez les massages cardiaques ainsi: bloquez la tête, posez le bas d’une de vos paumes au bas du sternum. Placez le bas  de votre autre paume sur la première. Serrez-les. Entrecroisez vos doigts sans les laisser toucher la poitrine de votre enfant. Placez-vous épaules au-dessus de vos mains et, en l’espace de 10 secondes, appuyez rapidement 15 fois vers la poitrine, en enfonçant d’un centimètre de profondeur environ. Faites ces compressions de façon régulière et rythmée, sans enlever vos mains de la poitrine.
  10. Insufflez 2 respirations, suivies de 15 compressions. Recommencez le tout 4 fois. Revérifiez le pouls de votre enfant pendant 5 à 10 secondes. Refaites l’étape 10 jusqu’à ce que le pouls revienne ou que les secours arrivent. Si le pouls réapparaît, revenez à l’étape 8.

Attention

  • Ne faites plus de massage cardiaque s’il y a un battement de coeur; cela pourrait provoquer un nouvel arrêt.
  • Si vous suspectez une blessure à la colonne vertébrale, ne bougez pas la tête de votre enfant, ni sa nuque, lors des respirations.