À SAVOIR

  • Le processus de réanimation cardio-pulmonaire décrit ci-dessous ne remplace pas la formation de secouriste à la réanimation cardio-pulmonaire. Celle-ci est indispensable pour agir avec sécurité et efficacité.
  • Si la suffocation est responsable de difficulté respiratoire, suivez la méthode décrite à suffocation.

QUAND CONSULTER

  • Si vous n’êtes pas seul, faites appeler les secours d’urgence pendant que quelqu’un commence la réanimation cardio-pulmonaire.
  • Si vous êtes seul, appelez, criez AU SECOURS! Si vous savez faire la réanimation cardio-pulmonaire, pratiquez-la pendant 1 minute, puis appelez les se cours.
  • Si vous êtes seul et ne savez pas faire la réanimation cardio-pulmonaire, appelez immédiatement les secours; ils vous diront quoi faire.

TRAITEMENT

  • Frottez le dos de votre enfant ou tapotez ses épaules pour savoir s’il est conscient.
  • S’il ne répond pas, mettez-le sur le dos et sur une surface dure.
  • Tournez-le d’un seul bloc en gardant l’axe de son dos fixe, en maintenant bien sa tête et sa nuque. Dénudez sa poitrine.
  • Relevez le menton de votre enfant et basculez sa tète vers l’arrière pour que sa langue ne bouche pas la trachée.
  • Si vous craignez une fracture de la colonne vertébrale, tirez plutôt sa mâchoire vers l’avant sans bouger sa tête ni sa nuque. Ne lui laissez pas la bouche ouverte.
  • Mettez votre oreille contre sa bouche et surveillez les mou- vements de sa poitrine.
  • Prenez 5 secondes pour écouter, regarder et chercher à savoir s’il respire.
  • Si votre enfant ne respire pas, commencez la réanimation ainsi: maintenez sa tête et recouvrez complètement sa bouche etson nez de votre bouche.
  • Insufflez deux bouffées doucement, chacune durant 1 à 1,5 seconde.
  • Si vous ne voyez pas la poitrine de votre enfant se soulever,
    remettez sa tête en place et insufflez deux autres bouffées.
  • Si sa poitrine ne se soulève pas, c’est que les voies respiratoires sont obstruées. Voyez Suffocation. Si la poitrine de votre enfant
    se soulève, posez deux doigts à l’intérieur de son bras, juste au-
    dessus du coude. Pressez doucement pour vérifier son pouls, 5 à
    10 secondes.
  • Si le pouls n’est pas palpable, essayez les artères fémorales à la racine de la cuisse.
  • Si le pouls bat, insufflez une respiration toutes les 3 secondes.
  • Revérifiez le pouls toutes les 20 respirations (chaque minu-
    te). Au bout de 1 minute, appelez les secours. Recommencez les respirations et les vérifications du pouls.
  • Si le pouls ne bat pas, commencez le massage cardiaque ainsi: bloquez la tête, posez deux doigts au milieu du sternum, juste au-dessous du niveau des mamelons. En l’espace de 3 secondes, appuyez rapidement 5 fois vers la poitrine, en enfonçant les doigts d’un centimètre de profondeur environ. Faites ces compressions de façon régulière et rythmée.
  •  Insufflez une respiration, suivie de 5 compressions. Recommencez le tout 10 fois. Vérifiez le pouls de votre enfant pendant 5 à 10 secondes. Refaites l’étape 10 jusqu’à ce que le pouls revienne ou que les secours arrivent. Si le pouls réapparaît, revenez au point.

Attention

  • Ne faites plus de massage cardiaque s’il y a un battement de cœur; cela pourrait provoquer un nouvel arrêt.
  • Si vous suspectez une blessure à la colonne vertébrale, ne bougez pas la tête ni la nuque de votre enfant.